Philippe Perrin

Chambre WI Création

Quelque part sur la côte d’azur. Janvier 1996.

Philippe Perrin est né en 1964 à La Tronche. On se demande s’il aurait pu naître ailleurs. Un peu boxeur, mauvais écrivain, voyou, aventurier, alcoolique et mégalomane, on le croise au comptoir du bar d’une Biennale à Venise, dans des hauts lieux de rencontres sportives, ou devant une boîte de nuit de Hong Kong dans la lumière de l’aube. Il exposerait aussi des traces de « ses passages » dans les lieux dits « de l’art ». Hier encore, allongé sur un transat qui surplombait la mer il me confiait :

Nous vivons une période oû nombreux sont ceux qui pleurent la disparition des héros et des stars. Les boxeurs sont les derniers guerriers. Les truands, des héros. Les menteurs, des poètes. Les artistes, des vagabonds. Les assassins, des aventuriers. Je suis tout a la fois. La grande classe quoi… Puis il se glissa dans l’ombre du salon en marmonnant : Aujourd’hui il fera encore horriblement beau… ll pris une bière dans le réfrigérateur sans me demander si j’en voulais une, avant de s’affaler sur le canapé de velours rouge. Il glissa une cassette dans le lecteur. Quand le son se fit entendre, je reconnus immédiatement sa voix.

C’était une vieille chanson italienne qu’il interprétait lui-même. Scugnizzo…

Il alluma une cigarette puis me regarda dans les yeux. Une exposition c’est une femme à séduire. Une femme à séduire c’est une banque à braquer….Musique. Maintenant il faut partir….

Robert Miradique

Chambre 17-20 m² côté jardin avec douche ou Supérieure côté ville avec bain

Services

Climatisation
Coffre-fort
Téléphone
TV Satellite
Free Wifi
Mini-bar
Sèche-cheveux