François Morrelet • Privilège

LE RAYON DE SOMMEIL

Ouverte ou fermée une fenêtre exposée au Sud laisse toujours entrer l’incontrôlables rayons de soleil qui, pris au piège, ricochent sur les miroirs, décolorent les tapis et réveillent les dormeurs attardés.

Les remèdes contres ces agressions, on les connaît, ce sont les stores et les rideaux.

Pour ceux qui, d’un côté pensent que le soleil a bien mieux à faire que de rentrer dans leur chambres, mais qui gardent une nostalgie des rayons dorés et fatécieux, j’ai imaginé pour la chambre N° 59 de l’hôtel Windsor, un rayon de nuisances.

Ce rayon ne vient pas mourir dans la chambre, en passantpar la fenêtre comme un voleur poursuivi. Il entre poliment par la porte, rebondit joyeusement du sol aux murs et au plafond (d’après le ststème inexorable du “plan rabattu”) et finit par aller se rafraîchir dans la salle de bain.

Il survit au temps couvert et à la nuit, respecte le someil des dormeurs et les couleurs de la chambre que d’ailleurs, pur plus de sûreté nous avons prévue blanche.

François Morellet 1998.

Chambre François Morrelet
Chambre François Morrelet
Chambre François Morrelet

Équipements

Climatisation

Coffre-fort

Free Wifi

Mini-bar

Sèche-cheveux

Téléphone

TV Satellite

Chambre 27m² balcon ou balnéo