Basserode

Chambre

Élément d’une cartographie de l’espace.

Le jour où Odile Payen-Redolfi m’a proposé une installation dans une des chambres de l’Hôtel Windsor, ma première pensée fut une cartographie. Une cartographie des éléments qui composent une chambre d’hôtel. Table de nuit, consoles, pièces fixées aux murs.

Mon but fut de modifier ces composantes pratiques en sculptures de forme fine linéaire tel un corps d’homme allongé sur un lit.

Les trois premières formes qui composent les consoles ainsi que les deux tables de nuit sont des gouttes de métal en suspension fixées sur le mur sans attache visible.

Sur les plateaux, une série de photos de l’espace. Allongé sur le lit, juste des formes linéaires se développent comme la représentativité du temps. Par les jeux de lumière, des fantômes de formes se décomposent sur le mur et donnent un aperçu intouchable physiquement ( l’improbable moment avant le sommeil).

Les deux puzzles sont les prémisses qui composent, à mon sens, le début de l’organisation d’un des temps mémoire que nous sommes.

Services